Archives mensuelles : septembre 2015

Aôut 2015

Pique-nique (Cardito – 7 août)

Pour une première édition, le pique-nique organisé par ASPIRE le 7 août au lac de Cardito fut une réussite. Nous remercions au passage Eugenio Verrecchia, qui a mis le camping à notre disposition. De 80 à 100 personnes y ont participé en toute cordialité, ayant ainsi l’opportunité de rencontrer les adhérents de diverses communes du Molise et du Cassinate. Nous en ferons le bilan collectivement lors de notre prochaine réunion (le samedi 31 octobre).

Réunion publique (Filignano – 14 août)

Pour la deuxième année consécutive, ASPIRE et la municipalité de Filignano ont organisé une réunion publique au Centre social, cette fois-ci sur le thème “Identité européenne et rôle des communautés italiennes à l’étranger”. Étaient présents à la tribune : Lorenzo Coia, maire de Filignano ; Sisto Valerio, président d’ASPIRE ; Fabio Serricchio, de l’université du Molise ; Michele Petraroia, vice-président de la région Molise. Le public était composé d’environ 70 personnes.
Il serait fastidieux de faire ici un compte-rendu des interventions. Cependant, elles ont toutes mis en relief plusieurs aspects communs aux territoires qui bordent les Mainarde, dont l’ancienneté de son émigration (dès le début du XIXe siècle) et son retour estival encore massif, ainsi que la nécessité de resserrer les liens entre résidents et non-résidents, au bénéfice de tous.

États généraux et fiscalité locale

Après le Forum des associations italiennes des 14-15 juin à Paris, au cours duquel nous avons tenu un stand d’ASPIRE et pu ainsi prendre de nombreux contacts, deux de nos adhérents (Mario Tomasso et Mario Cocozza) ont participé, les 3-4 juillet à Rome, aux États généraux des associations italiennes dans le monde.
Prétendre que ces États généraux ont été pleinement satisfaisants serait très exagéré, surtout en ce qui concerne la question fiscale, très marginalement traitée. Malgré tout, ces deux journées ont marqué une étape importante dans la tentative de recomposition et revitalisation des associations italiennes au niveau mondial.
Avec le recul – et au vu des récentes déclarations de Matteo Renzi sur une prochaine réforme de la fiscalité locale –, nous comprenons mieux pourquoi ce n’était pas un sujet à l’ordre du jour de ces États généraux, en raison des incertitudes planant sur le futur contenu de celle-ci.
En effet, le gouvernement italien s’oriente, ni plus ni moins, vers une suppression de l’IMU et de la TASI sur la maison principale dès 2016 ! Lorsque le projet sera mieux précisé, surtout en ce qui concerne les résidents à l’étranger, nous vous en tiendrons informés.
Pour mémoire, ASPIRE avait soutenu dès le départ la pétition lancée en 2014 par des Italiens vivant en Suisse réclamant cette même suppression (“No IMU, No TASI, No TARI”), qui a recueilli plus d’un million de signatures ! Nous avions quand même émis des réserves quant à ses conséquences néfastes sur les budgets municipaux, lui préférant la formule “Pagare tutti, per pagare meno”. Bref, c’est un sujet qui est loin d’être bouclé et nous mobilisera encore longtemps jusqu’à sa stabilisation dans la durée.